La bosse des maths

Maman lis moi un problème!

Voilà une requête que peu de parents doivent entendre. Et pourtant si les parents d’un enfant remplacent la petite histoire du coucher par un problème mathématique juste une fois par semaine, ses compétences dans cette matière s’améliorent de façon considérable comparée à ceux qui lisent une simple histoire. C’est le résultat d’une nouvelle étude. Les résultats sont mesurables: au cours d’une année scolaire, les élèvent qui pratiquent des mathématiques avant le coucher gagnent en moyenne l’équivalent de trois mois d’avance sur leurs camarades d’après les chercheurs. L’approche fonctionnerait même si les parents ne sont pas doués pour les maths ou généralement embarrassés à l’idée d’en discuter. La plupart des parents en comprennent l’utilité. Mais certains parents estiment encore que c’est au système scolaire de s’en charger. Les auteurs de l’étude espèrent que cela changera leur point de vue.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s