Réchauffement inattendu des lacs

lacmoraine

 

Les lacs se réchauffent plus vite que prévu, c’est la conclusion d’une étude portant sur plusieurs centaines de lacs. La montée rapide des températures pourrait causer de grands dommages sur leurs écosystèmes.

Les résultats ont été présenté à l’union internationale de géophysique américaine. Les effets globaux seront désastreux car la hausse des températures pourrait déclencher la conversion de milliard de tonnes de carbones contenus dans les sédiments en méthane et en dioxyde de carbone. Une réaction en chaîne qui accélérerait le réchauffement climatique. Cette étude combine des mesures manuelles du fond des lacs et des mesures satellite de la surface. Au cours d’une période de référence, quelque lacs s’est refroidi, tandis que beaucoup se sont réchauffé de façon notable.

Plusieurs facteurs sont à prendre en compte, en voici quelques exemples:
– la réduction de la durée de présence de glaces à leur surface
-la modification des couvertures nuageuse dans certaines régions due aux changements climatiques
-le phénomène de stratification de leurs eaux superficielles et profondes
Un réchauffement rapide en été est néfaste pour certaines espèces d’eau douce comme les truites. D’autres se servent de la glace pour mettre bas leurs petits comme le phoque du lac Baïkal en Russie.

Le résultat de la stratification est une prolifération de cyanobactéries nuisibles et toxiques, particulièrement dans les régions ou l’agriculture et l’urbanisation ont fertilisé les lacs et les estuaires.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s