Superbébés

bebe-grandit-bien-410

 

Les nourrissons ont une mauvaise réputation. Ils sont sans défenses, incontinents et bruyants. Et même s’ils sont censés dormir 16 heures par jour, c’est d’un sommeil parfois agité. Au milieu de ce chaos infantile, leurs capacités de perception devraient nous faire honte. Donc la prochaine fois que votre bébé se mettra à pleurer parce qu’il n’a pas sa tétine, gardez à l’esprit que ses qualités sont ailleurs.

Un nourrisson de 6 mois peu se rendre compte de subtiles différences entre deux visages de singes, ce que ne peut faire un autre de 9 mois ou bien un adulte. C’est le résultat d’expériences réalisées en 2002: les nourrissons passent plus de temps à observer les visages inconnus. Cette acuité visuelle supérieure ne s’applique pas seulement aux visages. Âgés de 3 à 4 mois ils peuvent même remarquer des changements d’éclairage, indétectables par un adulte. Avec l’expérience, les bébés apprennent certainement que ces différences n’ont pas de réelle importance. Leur sensibilité sensorielle est éphémère et disparaît quelques mois plus tard. 

Un autre de leurs super sens est une grande acuité auditive grâce à laquelle ils peuvent distinguer de légères variations de prononciation d’une langue étrangère, échappant aux locuteurs non natifs. Cette capacité disparaît toutefois au cours de la première année. Et leurs superpouvoirs ne s’arrêtent pas là. Une étude plus récente de 2012 a démontré que les bébés âgés de 4 mois peuvent reconnaître des différences en langue des signes américaine.

Et pour finir, un petit dernier: la sensibilité de contact. Les adultes se font facilement avoir par une ruse. Dans notre univers ordinaire, une sensation du coté droit signifie en général que le côté droit a été touché. Mais si nos bras ou nos jambes sont croisés, nous confondons souvent le côté qui est touché. Un bébé de 4 mois ne se fait pas avoir et sait reconnaître le bon côté lorsqu’on le chatouille. Deux mois plus tard cette capacité disparaît.

Ces super sens semblent très diversifiés. Les nourrissons tendent à collecter le maximum d’informations dans le but de donner un sens à ce monde étrange. Avec l’âge nous apprenons quels signaux sont le plus digne d’intérêt, un concept appelé rétrécissement perceptif. Plus nous grandissons, moins nous faisons attention aux détails qui ne sont pas utiles dans notre vie quotidienne. Et c’est évident: nos cerveaux se focalisent pour voir, entendre et sentir les événements importants de notre environnement. Les variations de l’acuité sensorielle sont un aperçu fascinant du modelage cérébral.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s