Survivre sans oxygène, c’est possible!

cc_park1HR_16x9

 

Les rats-taupes nus sont les super-héros des laboratoires. Ils montrent peu de signes de vieillissement, sont insensibles à certaines douleurs et ne déclarent presque jamais de cancer. Les chercheurs ont découvert un autre superpouvoir: ils peuvent survivre plus de 18 minutes sans oxygène. Ils réalisent cette performance en basculant d’une source d’énergie à une autre. Une stratégie qui pourrait être reprise pour combattre les attaques cardiaques chez l’homme. Le rat-taupe nu est incroyablement résistant à un air riche en dioxyde de carbone, ou pauvre en oxygène. Ce mammifère imberbe de la taille d’une souris vit en colonies de plus de 300 individus dans des terriers souterrains où l’oxygène se fait rare.

 

Pour savoir quel taux d’oxygène leur est nécessaire pour vivre, des scientifiques ont placé des rats-taupes nus et des souris dans une chambre sans oxygène. Les souris sont mortes en moins d’une minute. Mais pas les rats-taupes nus. Leur rythme cardiaque s’est ralenti de 200 à 50 battements par minute et ils ont rapidement perdu conscience. Mais après 18 minutes dans la chambre, ils ont retrouvé leur état normal après avoir été exposé à un air normal. Le secret semble avoir un lien avec son système métabolique. Les humains et les autres mammifères cassent les molécules de glucose pour produire de l’énergie dans un processus d’étapes complexes appelé glycolyse. Ce processus requiert de l’oxygène, sans lui les déchets comme le lactate s’accumule et inhibe le démarrage de la glycolyse et la production d’énergie cesse. Les stocks d’énergie s’épuisent, particulièrement dans le cerveau, et les cellules commencent à mourir.

 

En observant les changements biochimiques chez les rats-taupes nus privés d’oxygène, les analyses ont révélé un taux élevé de fructose et de sucrose. Comparés aux autres mammifères, ces rats-taupes avaient aussi un taux élevé d’une molécule qui transporte le fructose dans les cellules et un taux élevé d’une enzyme qui convertit le fructose en une autre substance utilisé dans la glycolyse. Ces processus permettent au rat-taupe nu d’utiliser le fructose comme carburant à la place du glucose lorsque l’oxygène vient à manquer. D’autres mécanismes jouent certainement un rôle dans ce ralentissement métabolique, comme une température corporelle en baisse à 30°C. Lors d’une crise cardiaque, l’oxygène n’arrive plus au cerveau et les cellules commencent à mourir en quelques minutes, ce qui laisse peu d’espoir. Une meilleure compréhension de cette capacité des rats-taupes nus permettrait des progrès importants dans la survie lors d’attaques cardiaques.

Publicités

One comment on “Survivre sans oxygène, c’est possible!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s