L’avenir du cuir végétal.

muskin-cuir-vegetal-champignon-biodegradable-04

 

Le vin est un produit consommé depuis des milliers d’années. Que l’on aime boire un verre de vin pour se détendre de temps en temps ou que l’on aime cuisiner des sauces au vin, les pouvoirs de ce breuvage sont indéniables. Et l’on peut désormais y ajouter une autre utilité: produire du cuir sans souffrances animales. Vegea est une entreprise de Milan en Italie, qui est spécialisée dans la fabrication de cuir à partir de déchets de raisins. La société a été fondée en 2016 après que son fondateur Gianpiero Tessitore ait commencé à étudier les propriétés physiques et mécaniques de différentes fibres végétales et les possibilités de transformations en matériaux écologiques. Ses recherches l’ont mené sur cette voie lorsqu’il a réalisé que la peau, les tiges, les grains de raisin étaient des déchets parfaits pour fabriquer un cuir robuste qui puisse imiter et remplacer ceux utilisés actuellement, au grand bonheur des végans ou des protecteurs des animaux de manière générale. Des milliards de litres de vin sont produits chaque année dans le monde, qui génèrent des tonnes de déchets parfois non exploités. Au lieu de gâcher toute cette matière, Vegea agis dans le bon sens en transformant celle-ci en matières premières pour le secteur de la mode.

 

 

Vegea est en train d’initier on l’espère une petite révolution, gagnant tout récemment le premier prix de la compétition internationale Global Change Awards organisé par la fondation H&M. Tandis que le monde entier peut désormais, grâce à internet notamment, prendre conscience des mauvais traitements et souffrances infligés aux animaux dans l’industrie du cuir, nombreuses sont les initiatives d’innovations afin de trouver des alternatives à cette forme de barbarie. Pour exemple Green Banana Paper, une startup de Kosrae en Micronésie, qui a inventé un cuir à base de fibres de bananes. Ou bien encore l’entreprise italienne « Grado Zéro Espace » qui fabrique un cuir de champignons appelés Muskin. Il est biodégradable et non toxique. Ce nouveau matériau a déjà été utilisé pour fabriquer des sacs, des ceintures, des bracelets pour les montres et des semelles de chaussures. L’ananas n’est pas en reste grâce à la jeune entreprise Piñatex, aux Philippines, qui fabrique du cuir à partir de feuilles d’ananas pour le prêt-à-porter… Et toutes ces innovations ne sont qu’un début espérons-le car, mise à part la cruauté qu’elle implique, la production de cuir animal est aussi une cause importante de destruction environnementale et de pollution. Les fibres végétales ont sans aucun doute le pouvoir de nous offrir les moyens de nous vêtir, sans que des êtres sensibles aient à en pâtir. Répandez donc cette excitante nouvelle auprès de vos animaux de compagnie!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s