POACEAE +10 000 / monocotylédones:

Elles tirent leur nom actuel du genre Poa (les pâturins). Anciennement graminées, 5e famille de plante à fleurs après les rubiaceae mais première famille d’importance économique (productions de sucre, alcool, biocarburant), en alimentation humaine (céréales : amidonnier, engrain et orge depuis le néolithique) et animale (fourragères), en surface cultivé (le mais arrive en tête devant le riz et le blé). Cosmopolites, elles pousses sur tous les continents sauf Groenland et Antarctique. On y retrouve de nombreuses mauvaises herbes qui sont très utiles pour créer des gazons (football, golf…) et très présentes dans les prairies et les pelouses naturelles. Cette famille partage des caractéristiques morphologiques qui la distingue des autres familles végétales: tiges (chaumes) cylindriques aux entrenœuds creux, feuilles alternes à disposition distique, au limbe linéaire à nervation parallèle, et dont la gaine enveloppe la tige, inflorescence élémentaire en épillets, fleurs réduites aux organes sexuels (étamines et ovaire), fruits dont le péricarpe est soudé à la graine (caryopses). Généralement non ramifiée sauf au niveau du sol où se produit souvent le phénomème du tallage, qui conduit à la formation de touffes caractéristiques. Il existe une importante variabilité entre les individus qui peuvent être hermaphrodites, monoïques ou dioïques dans la même espèce. Elles sont anémogame. Dans certains cas les épillets se transforment en bulbilles, permettant une reproduction végétative. On distingue trois types principaux d’inflorescences secondaires chez les graminées : panicule (avoine, agrostis, phragmites), racème et épi (blé, chiendent). Les racines forment un chevelu important. Certaines espèces produisent des rhizomes et des stolons qui permettent l’occupation du terrain en surface et la formation de pelouses. Certaines proteines (le gluten) de ces céréales seraient la cause de problèmes digestifs modernes (maladie coeliaque), ce sont elles qui permettent la panification. Parfois du gluten est ajouté volontairement à la farine pour améliorer ses propriétés. La majorité des graminées sauvages ou cultivées sont comestibles. Les céréales s’accommodent très bien des sols acides et pauvres.

Les plantes populaires : l’amidonnier, l’engrain, l’avoine, le seigle, le blé, l’orge, le millet, le sorgho, le riz, le chiendent, la citronnelle, le maîs, le roseau, la canne à sucre, le bambou…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.